À propos

Ce carnet vise à faire connaître les activités du projet ARRECO « Accueil et relocalisation des réfugiés en Europe : catégorisation et opérationnalisation » (2017-2020) porté par le Centre Jean Bodin de l’Université d’Angers et financé par Alliance Europa.

Qui accueille qui et comment dans le contexte actuel du bouleversement européen face à la mondialisation des flux de réfugiés?

L’accueil des exilés est un enjeu sociétal à l’échelle locale, nationale et européenne. Les instances européennes jouent, désormais, un rôle prépondérant dans l’établissement des normes et la mise en œuvre des politiques de l’asile. Or, l’européanisation des politiques d’asile fait encore l’objet de peu d’études hors du champ de la science politique, quand bien même les différentes disciplines ont pu approfondir l’histoire, la géographie ou la sociologie de l’accueil des personnes en demande de protection à l’échelle nationale. Dans ce cadre, deux axes seront développés :

  • la catégorisation : il s’agit d’analyser le phénomène de diversification des acteurs de l’accueil de l’échelle locale vers l’échelle européenne : les acteurs privés et publics, institutionnels et associatifs. Les politiques de l’accueil sont probablement conditionnées par les catégorisations juridiques des personnes accueillies au regard de l’avancement de leur dossier dans la procédure et de l’obtention du statut conventionnel. Ainsi, l’objectif de ce 1er axe est d’analyser la catégorisation : des accueillis, des accueillants, des lieux d’accueil.
  • l’opérationnalisation : l’Union européenne joue un rôle décisif dans l’opérationnalisation de la politique d’asile sur l’ensemble des territoires des états membres qui met en cause des relations réciproques du niveau global vers le niveau local.  Son action influence largement les modes traditionnels d’accueil des populations en quête d’asile notamment avec les différents programmes spécialement créés depuis la « crise des réfugiés de 2015 » : la réinstallation et la relocalisation. Ainsi, l’objectif de cet axe est de comprendre les conditions actuelles d’accès au territoire de l’Union pour les demandeurs d’asile ainsi que d’analyser la mise en œuvre du programme de relocalisation.

L’originalité de ce projet est la pluridisciplinarité. En effet, cette approche est indispensable aux regards des nombreux enjeux soulevés par la question de l’accueil des personnes en demande de protection internationale. Ce projet vise, au regard de la diversité de ses participants, à permettre une appréhension globale et transversale afin d’apporter des réponses concrètes et complètes. Ce projet interdisciplinaire et inter-universitaire (Université d’Angers et de Nantes) implique une cinquantaine d’enseignants chercheurs et d’acteurs de terrains.

Outre la diffusion d’informations sur les activités conduites dans les deux axes du projet en dépassant les difficultés d’éloignement et les séparations disciplinaires, l’objectif de ce carnet rejoint la finalité du projet : créer un réseau de chercheurs et d’acteurs impliqués dans l’accueil des réfugiés, avec une dynamique régionale (Pays-de-la-Loire), nationale et européenne.

Téléchargez la plaquette de présentation du projet