Le nouveau pacte sur la migration et l’asile : Un “Nouveau départ” pour la politique européenne d’asile?

Le nouveau pacte sur la migration et l’asile : Un « nouveau départ » pour la politique européenne d’asile ?

Séminaire de jeunes chercheurs-21 mai 2021

 

Le 23 septembre 2020 la Commission européenne présentait sa proposition de nouveau pacte sur la migration et l’asile visant à « marque[r] un nouveau départ » en tenant compte des « graves insuffisances » mises en lumière par la crise de l’accueil des réfugiés de 2015-2016. Devant  la nécessité d’une analyse approfondie des propositions issues de ce Pacte, des jeunes chercheurs ont été réunis dans le cadre d’un séminaire de travail.

 

Une journée de séminaire concernant ce nouveau pacte sur la migration et l’asile a pu être organisée ce vendredi 21 mai 2021 en format webinaire, sous la direction de Carole Billet. Fermé au public pour favoriser les échanges et les retours des interventions écrites et orales, huit jeunes chercheurs, ont présenté leur travail à trois intervenantes familiarisées à ce type d’exercice: Carole Billet (Maître de conférences à l’Université de Nantes), Araceli Turmo (Maître de conférence à l’Université de Nantes), et Catherine Gauthier (professeure à l’Université de Bordeaux). Estelle d’Halluin et Bérangère Taxil, autres pilotes du projet de recherche ARRECO, étaient également présentes en visioconférence.

 

Qu’ils ou elles soient doctorants débutants en première année, ou confirmés en phase de publication de leur thèse, l’exercice a pu être source de questionnements et de réflexions enrichissants lors des temps d’échanges prévus en fin de chaque thématique. La journée s’est déroulée en trois panels. Le premier visait à analyser nouveau mécanisme de filtrage envisagé au sein du pacte avec Aboubacar Kader Sanogo et Eleanora Celoria. Le deuxième a permis d’aborder l’évolution de la catégorisation des personnes en besoin de protection internationale avec Juliette Montvoisin qui s’est centrée sur le critère de vulnérabilité, Charlotte Magnien sur la protection des mineurs non accompagnés, et Sophie Olivier sur les individus menaçant la sécurité nationale. Le troisième, incluant des analyses de Ludwig Deroy, Romain Foucart et Nour Dallah portait enfin sur et envisageait diverses questions liées à l’encadrement de la solidarité européenne :  les (nouvelles) modalités envisagées pour structurer cette solidarité, le développement nouveau de parrainages communautaires ou privés dans l’Union Européenne, et enfin à l’élaboration de systèmes dérogatoires pour la gestion de cas de crise et de force majeure en matière d’asile et d’immigration.

 

Nous tenons à remercier toutes les personnes ayant participé à l’organisation de l’événement, et tout particulièrement les jeunes chercheurs pour la qualité de leurs contributions. Une publication des travaux est envisagée.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search