Acte de colloque symposium vulnérabilité

Cette publication fait suite à un symposium inédit qui s’est tenu à Nantes le 18 octobre 2019 et dont le thème portait sur « la vulnérabilité physique et psychique des demandeurs d’asile : de la reconnaissance à ses usages ». Ce séminaire organisé dans le cadre des projets de recherche Migsan et Arreco a été l’occasion de réunir plusieurs chercheurs de divers domaines tels que la psychologie, la sociologie, la géographie, l’anthropologie ainsi que le droit. Les contributions recensées ici ont pour objectif de rendre accessible à un plus large public les travaux de ces chercheurs qui ont notamment permis d’apporter des éclaircissement sur la manière dont la vulnérabilité est perçue, traitée par les différents organes de l’asile ou du champ médical.

SOMMAIRE

Remerciements et propos introductifs

    Estelle d’HALLUIN (Maître de conférences en sociologie, Université de Nantes, CENS).

Axe 1. Faire reconnaître la vulnérabilité dans le champ de l’asile

1. Présentation de professionnels de santé engagés dans l’évaluation et la prise en charge de la vulnérabilité des demandeurs d’asile et des mineurs non accompagnés

Corinne TORRE, Salariée de Médecins sans frontières

Marc CHAPPLAIN, Réseau Louis Guilloux

2. Vulnérabilité : de la protection à l’« exclusion » ? Le cas des mutilations génitales féminines devant la Cour européenne des droits de l’homme

Hélène GRIBOMONT, (Doctorante en droit public, Université de Louvain, CeDIE,  EDEM, Belgique

Axe 2. Identifier les publics vulnérables dans le champ de l’asile

1. Les écueils de l’évaluation de la vulnérabilité des demandeurs d’asile placés en centre de rétention administrative.

Adèle de MESNARD (Docteure en droit public, Université Jean Moulin Lyon 3, Institut de droit de l’environnement, EVS.

2. La vulnérabilité dans le travail thérapeutique : du constat clinique à l’attestation à valeur juridique

Christina ALEXOPOULOS (Doctorante en recherches en psychanalyse et  psychopathologie, Université Paris 7, ATER en psychologie clinique sociale à l’Université d’Angers.

Axe 3. Soigner les publics vulnérables dans le champ de l’asile

1. « La notion de vulnérabilité à l’épreuve du terrain : sens, enjeux, impacts et paradoxes au sein d’un camp pour demandeurs d’asile en France »

Laurent GILSON (Doctorant en anthropologie, Université de Louvain, laboratoire d’anthropologie prospective, Belgique.

2. De la reconnaissance à la prise en charge médico-sociale de la vulnérabilité des demandeurs d’asile : le développement de dispositifs dédiés sur un territoire d’Île-de-France

Isabelle SIFFERT (Doctorante en géographie, UMR ESO, Université Rennes 2).

L’acte de colloque intégral sera bientôt disponible sur cette page.


Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 14 mai 2020

    […]  Cette contribution fait suite à la publication de l’acte de colloque « la vulnérabilité physique et psychique des demandeurs d’asile : de la reconnaissance à ses usages ». Vous pourrez retrouver bientôt  toutes les autres contributions sur cette page. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.